Ministère de la Modernisation de l'Administration et de l'Innovation du Service Public

CAMPAGNE DE PROMOTION DE LA MAISON DU CITOYEN ET DES PROJETS INNOVANTS. ROGER FELIX ADOM : « LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION EST UNE REALITE »

a

Le ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’innovation du Service Public, l’invité des « Salons de Radio-Côte d’Ivoire » pour se prononcer sur la question de « L’Administration ivoirienne à l’épreuve de la simplification et de la dématérialisation des procédures », s’est voulu très optimiste : « Si nous sommes performants ; Si nous sommes ambitieux, en 18 mois, nous ferons beaucoup de choses ». D’où lui viennent cette assurance et cette confiance qui s’apparentent à la foi des premiers convertis ? Deux ministres l’ont précédé à la tête du ministère de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, dont il est aujourd’hui en charge et il a trouvé une terre arable et en friche : « J’ai hérité d’un ministère avec des projets et programmes que je continue de développer avec une approche et une vision certes différentes et portées sur des résultats concrets, je puis cependant dire qu’avec les initiatives déjà réalisées, la modernisation de l’Administration est une réalité ». Le ministre Roger Félix ADOM a pour ce faire inviter les Ivoiriens à croire à la vision du Président de la République de doter la Côte d’Ivoire d’une Administration centrée citoyen, moderne, modèle, performante et efficiente. Grâce aux missions contenues dans son mandat ministériel et dont l’axe principal consiste à fédérer tous les efforts de modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public : « Si les usagers-clients de l’Administration et du Service Public sont satisfaits qu’ils nous contactent. S’ils ne sont pas satisfaits qu’ils nous contactent.» Le ministre en charge de la Modernisation démontre cette assurance à toute épreuve et ce sens aigu de la responsabilité, parce qu’au nom de l’Administration publique qui a pour but le bien-être du citoyen et non la recherche du profit, il a une bourse de projets et de programmes suffisamment fournie. Et il s’est fixé des priorités pour apporter de façon pragmatique du bonheur à ses concitoyens. L’Observatoire du Service Public (OSEP), de par son rôle de veille, d’alerte et d’anticipation assorti d’avis et d’observations, évalue de façon régulière, le niveau de satisfaction des usagers par rapport à la qualité des services rendus par l’Administration publique. Les citoyens ont ainsi une tribune officielle pour exprimer leurs plaintes, réclamations, griefs, suggestions qui sont transmises aux administrations et institutions publiques en vue de recevoir une réponse. Miliè simplifie et rend aisé le contact du citoyen avec l’Administration, d’autant plus que le plus important, c’est la satisfaction de celui-ci. Pour le 1er trimestre 2020, le taux de satisfaction des usagers était de 80%, avec des requêtes entièrement traitées et de la célérité dans les réponses au niveau de certains ministères. La Maison du citoyen, qui n’est pas le 3è étage de la fumée, est un guichet unique des services publics, parapublics et privés pour la délivrance des actes administratifs et Services publics sollicités par les usagers à un coût et dans un délai raisonnable. Dans sa formule virtuelle, la Maison du citoyen, accessible sur le site : www. Servicepublic.gouv.ci, veut réduire la fracture numérique et géographique. Dans sa formule physique, elle ambitionne de regrouper toutes les possibilités de demandes de services de l’Administration en un seul point de contact pour éviter les déperditions de forces et les pertes de temps aux citoyens. Le ministre a donné un éventail des commodités et services que les deux types d’usagers pourront trouver dans les deux formules de la Maison du citoyen. IL a indiqué que les difficultés de disponibilité du net ne sauraient être un handicap insurmontable du fait de l’existence de solutions techniques alternatives notamment le développement par fibre optique et par le réseau des compagnies de téléphonies mobiles. Les personnes analphabètes y trouveront également leur compte, d’autant que six langues nationales ont été identifiées et des messages de sensibilisation et d’information ont été traduits en direction des populations des milieux ruraux. Roger Félix ADOM, pour finir a annoncé que le budget 2021 de son ministère qui lui permettra de faire beaucoup de choses devra rencontrer l’ambition de l’Etat de Côte d’Ivoire de se moderniser. Pour ce faire, il a parié sur de nombreux actes concrets car a-t-il dit « après le temps de la réflexion, c’est le temps de l’action et de la volonté. »

Le Ministre Roger Felix ADOM Vous souhaite une excellente fête de l’INDEPENDANCE