Ministère de la Modernisation de l'Administration et de l'Innovation du Service Public

LE MINISTRE ROGER FELIX ADOM, INVITE DES REDACTIONS DE FRAT MAT : « NOUS VOULONS BATIR DES INSTITUTIONS IVOIRIENNES FORTES ADOSSEE UNE ADMINISTRATION MODERNE »

a

Roger Félix ADOM, Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, l’Invité jeudi des Rédactions de Fraternité-Matin, a eu à répondre à deux questions essentielles : qu’est-ce que moderniser ? Qu’est-ce qu’Innover et quelle la plus -value pour le citoyen ? Toutes les préoccupations des journalistes de Fraternité-Matin, porte-parole pour la circonstance des citoyens et usagers-clients de l’Administration, ont tourné autour de la réalisation d’un seul objectif principal : « A quand des actes concrets ? Quand devra-t-on sentir les résultats de la politique de modernisation et de l’Innovation du service Public dans les prestations quotidiennes offertes aux Ivoiriens ? Des questionnements fort légitimes d’autant que le Ministre en charge de la Modernisation avait pour cette rencontre avec les journalistes à élucider le thème portant sur les enjeux, les acquis et les perspectives de la politique de Modernisation de l’administration et de l’innovation du Service Public. Un bilan d’étape certes mais assorti d’un important défi : faire apprécier aux Ivoiriens que le processus de la Modernisation de l’Administration est une réalité qui peut s’apprécier dans les actes quotidiens de leur vie. Une gageure ! Toutefois Roger Félix ADOM, ne s’est fait laisser aplatir par l’importance de l’enjeu. Il s’est montré à la hauteur des défis. IL a montré que la politique de modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, procédait d’une vision portée par le Président de la République SEM Alassane Ouattara et son gouvernement. Et elle consiste à « bâtir des institutions républicaines fortes », ce, à travers la mise en place « d’une Administration moderne, modèle, efficace et efficiente et centrée citoyen ». Lui à qui ses missions confère le devoir de concevoir des politiques, des stratégies et de faire le suivi en matière de modernisation pour que le Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste assure leur exécution, a pour une cohérence dans son action décrit cinq axes d’orientation ou s’est fixé cinq axes d’intervention stratégiques : Politiques et stratégies ; Organisation, processus, procédures et méthodes, technologies, Femmes et Hommes. Le Ministre a présenté les avantages de chacun de ces axes et dit comment tous articulé ensemble, ils vont assurer le succès de son action en vue d’offrir une qualité de services aux citoyens ivoiriens. Ses hôtes du jour ont adhéré à son message, mais ils ne se sont pas empêchés d’exercer leur esprit critique, de se livrer à un devoir intellectuel, celui de questionner les différentes thématiques. Un jeu favori auquel le Ministre a pris plaisir, un plaisir qui a duré une heure et trente minutes sous la modération de Michel Koffi et le regard bien exercé de M. Adou Directeur de Cabinet du Ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré. Comment malgré la dématérialisation des procédures, la délivrance des actes administratifs reste toujours frappée de lourdeur et des retards aux ministères de la Justice et de la Construction ? Peut-on avec l’ambition du gouvernement de bâtir des institutions ivoiriennes fortes, s’attendre véritablement à la séparation des pouvoirs en Côte d’Ivoire ? Quel est le coût de la politique de modernisation et que gagne le gouvernement ivoirien ? Quelle est la stratégie de communication du gouvernement et du ministère quand des projets tels le portail du citoyen et la Maison du citoyen, qui permettent l’un au citoyen d’avoir un droit de regard sur le fonctionnement de son administration et l’autre d’apporter les services de l’administration dans les foyers si méconnus ? Le Ministre a fait observer que la modernisation est une œuvre de longue haleine, puis, plaidé pour que des conditions optimales de travail soient offertes aux agents de l’Etat. Il a par ailleurs pris bonne note de toutes ces observations et préoccupations et promis d’engager des réflexions stratégiques pour une communication proactive autour des projets et programmes du gouvernement.

ROGER FELIX ADOM A PROPOS DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION ET DE L’INNOVATION DU SERVICE PUBLIC EN 2021 « NOUS ALLONS AFFIRMER LE CARACTERE TRANSVERSAL DE NOS MISIONS POUR CONSTRUIRE UNE ADMINISTRATION MODERNE ET MODELE »
LE MINISTRE ROGER FELIX ADOM REVE D'UNE ADMINISTRATION DIGITALE ET TOTALEMENT INFORMATISEE