Ministère de la Modernisation de l'Administration et de l'Innovation du Service Public

MODERNISATION ET TRANSPARENCE DANS LA GESTION DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE : ROGER ADOM ET N’GOLO COULIBALY DECIDENT DE RENFORCER LEUR CADRE DE COLLABORATION

a

Le tout nouveau ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, Roger Félix ADOM, a entrepris d’élargir les sillons tracés par le Dr Raymonde Goudou COFFIE. Il a de ce fait rendu une visite de courtoisie lundi à N’Golo Coulibaly, président de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance (HABG) avec qui il a parlé des conditions de renforcement de la coopération entre son Département ministériel et cette Institution qui traque la corruption en Côte d’Ivoire. Cette rencontre dont le caractère pertinent et opportun a été souligné par les deux personnalités, l’une venant s’abreuver à la source de la riche expérience professionnelle de l’autre, a été marquée par une convergence de vues dans la mise en œuvre de la politique de modernisation et de moralisation de la société ivoirienne. D’autant plus que les différentes missions dévolues à leurs différentes structures par la loi et le décret qui les créent, présentent de nombreux points de convergence. La promotion de la transparence dans la gestion publique, l’adaptation de la formation à l’évolution des missions de l’Administration et l’élaboration de la politique d’informatisation de l’Administration, contenues dans les missions 4,5 et 6 de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance, trouvent leurs pendants dans certaines missions de la Direction Générale de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, la DGIMA. Cette direction est chargée de contribuer à l’amélioration de la qualité des services rendus par l’Administration ; de contribuer à l’amélioration et à la promotion de la démarche qualité au sein de l’Administration, de veiller à la transparence dans l’exécution du Service Public. A travers la Direction des Systèmes de Gestion et de l’Appui à l’Ethique, (DISGAE), la DGIMA vise également à promouvoir la transparence de l’imputabilité et de la redevabilité dans la gestion publique, à contribuer à la promotion de l’éthique dans le secteur public et à veiller à la simplification des procédures et des formalités administratives. Les deux parties ont convenu de mieux structurer leurs relations de travail, de définir des objectifs et des indicateurs de performance pour que les travaux du comité des experts des deux structures qui va être instauré incessamment donnent des résultats probants. La Haute Autorité de la Bonne Gouvernance a présenté des axes de travail sur lesquels elle a déjà engagé des réflexions et même des activités. Ce sont notamment l’élaboration du plan national de gouvernance ; la déclaration du patrimoine et l’Etude d’identification des assujettis. Cette étude vise un meilleur suivi des activités de déclaration de patrimoine et pour ce faire a fixé des points focaux dans chaque ministère technique. Dans le cadre de cette collaboration, le ministère de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public a été autorisé à siéger dans le comité de pilotage de l’élaboration du Plan national de la Gouvernance. Relativement au chantier de la promotion de la transparence de la gestion publique, la HABG compte utiliser le portail du citoyen « Miliè », une plateforme électronique de dialogue interactif entre l’Administration et le citoyen, vers lequel elle prévoit de rediriger tous les citoyens qui formulent des réclamations, des griefs et requêtes et auxquels elle n’a pas toujours des réponses et solutions. Le ministère de la Modernisation de l’Administration a montré sa disponibilité pour une franche collaboration. Et par la voix de sa Directrice générale a levé un coin du voile sur certains de ses nombreux projets. En l’occurrence, la démarche qualité, le projet e-démarches administratives axé sur la simplification des procédures et formalités administratives et l’élaboration de la politique nationale d’informatisation, pour contribuer à la moralisation de la vie publique et consolider les principes de bonne gouvernance, de même que la culture du service public. Au total les quelques projets énumérés ambitionnent de créer des conditions favorables d’accès du citoyen ou de l’usager-client à l’Administration et à des services publics de qualité. La délégation du ministre Roger Félix ADOM, s’est tout aussi montrée sensible à la vulgarisation de la norme 3701 développée par la HABG pour lutter contre la corruption et encourager les services de l’Administration publique à évoluer vers la certification. A l’issue de cette rencontre qui selon le président N’Golo Coulibaly était plus qu’une simple visite de courtoisie, le ministre Roger Félix ADOM, largement comblé par la qualité des sujets abordés et des échanges, a souhaité des contacts réguliers entre les deux institutions pour que la mise en œuvre des missions permettent d’atteindre les résultats attendus par le gouvernement et l’Etat de Côte d’Ivoire.

MINISTERE DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION ET DE L’INNOVATION DU SERVICE PUBLIC : ROGER FELIX ADOM COMMUNIQUE SES ORIENTATIONS STRATEGIQUES POUR REUSSIR SA MISSION.
Mise en œuvre des projets de Modernisation de l’Administration Publique :Le ministère de Roger ADOM et le BNETD initient un partenariat gagnant-gagnant